Books On Demand

  • L'exploitation d'animaux capturés et exhibés pour le plaisir ou le divertissement des humains est bien antérieure à l'avènement de l'Empire romain. La critique radicale et subversive qu'en propose l'auteur, ici traduit en français pour la première fois, n'existe pas dans le paysage littéraire francophone. Dans ce livre passionné et provocant, Derrick Jensen explore parallèlement les rationalisations et justifications de l'existence des zoos, et la problématique de notre aliénation par rapport au monde naturel et aux créatures qui le peuplent. En cela, il expose le lien entre les zoos et l'idéologie de domination et de contrôle à l'origine des destructions écologiques actuelles (sixième extinction de masse, réchauffement climatique, pollutions des sols, de l'air et des milieux aquatiques, déforestation, etc.).

    Ce livre est une puissante critique de la place des zoos dans notre société, de celle de notre société dans le monde naturel, et finalement de la nôtre propre, en tant qu'êtres humains, au sein du monde sauvage.

    Préface de Jean-Claude Nouët

empty