Sylvie H. Brunet

  • Avoir le cafard, être le dindon de la farce, faire le pied de grue... Les petites bêtes et les grosses sont partout, même dans la langue française. Nous permettant la comparaison avantageuse au roi des animaux quand il s'agit d'être fort comme un lion, ou un peu moins flatteuse lorsque nous nous voyons taxés de "poule mouillée".
    Partez pour un véritable safari avec Sylvie Brunet qui vous fera redécouvrir 100 expressions animalières !

  • 1001 phobies

    Sylvie H. Brunet

    Sommes-nous tous phobiques ?! Sylvie Brunet a mené une enquête qui nous pousse au fil des pages à répondre "Oui" !

    Bien sûr, nous connaissons tous les phobies les plus courantes (et avouables) : peur de l'avion, peur des araignées, peur des grands espaces... Mais savez-vous de quoi souffrent une alektorophobique, un apiphobique, un ovophobique, une placomusophobique ?

    Ce livre est une mine de renseignements et d'érudition pour tous ceux qui veulent tout savoir sur les peurs (innombrables) dont nous souffrons toutes et tous parfois sans le savoir. En tout cas sans savoir quel mot mettre sur nos maux !

    "1001 phobies : le livre de vos peurs" va combler tous les phobiques qui s'ignorent !
    />

  • Vannez comme pépé !

    Sylvie H. Brunet

    • First
    • 11 Octobre 2018

    "J'aime mieux voir vos talons que votre nez !" La vanne bien sentie n'est pas l'apanage de notre génération, et nos ancêtres, loin de manier un langage raide et coincé, disposaient d'une batterie d'expressions pleines d'humour, de mordant et de drôlerie. Ainsi, de quelqu'un qui est trop couvert pour la saison, qu'il « est vêtu comme un oignon » ; à quelqu'un qui est complètement « à côté de la plaque » : « A propos de truelle, bonjour maçon ! » ; à quelqu'un qui est trompé par son conjoint qu'il « va en Cornouailles »... La critique fuse et le rire est jaune ! Ce recueil, le premier à recenser ces formules sarcastiques venues du passé, ne devrait pas engendrer la mélancolie !

  • L'adaptation contemporaine, sche et clinique, d'un clich romanesque : quand un mari installe sa jeune matresse...

  • Parlez-vous couramment la langue nuancée du bonheuroe Jamais l'idée d'un bonheur facile et à la portée de tous n'avait été aussi présente, obsédante, que dans les générations de ce début de XXIe siècle, dotées d'un confort de vie, d'une santé et d'une longévité exceptionnels. Jamais, dans le même temps, le bonheur lui-même, masqué par la profusion de signes que nous en accumulons, ne s'était révélé aussi fuyant, glissant, difficile à saisir: sous quelle forme le débusqueroe Dans les satisfactions vives et éphémères de la consommation, dans la recherche de tous les plaisirs sensuels qui, publicité aidant, se sont banalisés, dans la quiétude du cocon des familles recomposées, dans l'ivresse solitaire du pouvoir informatique ou dans la joie du partage, dans l'exultation de l'exploit sportif, ou bien dans la béatitude de l'engagement religieuxoeDu A d'Age d'Or au Z de Zen, d'être aux anges à prendre son pied, et d'alléluia! à waouh! Sylvie Brunet fait l'inventaire des mots et locutions de la langue française, rares et courants, actuels ou oubliés, qui traduisent le bonheur. Un cadeau pour ceux que l'on aime ou un livre à s'offrir pour mieux apprivoiser le bonheur.

  • Ce sont les mal aimés du vocabulaire français. Quoiqu'ils aient depuis toujours leur place dans les dictionnaires les plus fiables, ces mots ne sont jamais prononcés que du bout des lèvres, avec une vague réticence. Car les sonorités qui les composent les affligent d'un lourd handicap : concubin, concupiscent, circonspect, abscons, putatif, conspuer...
    Partagés entre l'évitement et l'humour, on ne peut s'empêcher de revenir buter sur une interrogation : d'où ces mots peuvent-ils bien tenir leur aspect si peu présentable ?

empty