First

  • Maltraitances gynécologiques et obstétricales : libérer la parole des femmes
    Tout au long de leur vie, les femmes mettent leur corps entre les mains des gynécologues. Paternalisme, sexisme, examens brutaux, paroles déplacées ou culpabilisantes, humiliations, absence de consentement, épisiotomies superflues, déclenchements abusifs... Si elles ont longtemps ignoré ou tu la maltraitance médicale, perçue comme inhérente à la condition féminine, les femmes osent désormais dénoncer la violence verbale ou physique de certains praticiens.
    Après son documentaire sur France Culture consacré à ce thème, Mélanie Déchalotte a rencontré des femmes qui témoignent, dans cette enquête, de leur expérience douloureuse. En révélant les traumatismes et les séquelles psychiques et physiques liés aux mauvais traitements
    en gynécologie et obstétrique, chaque récit, intime, bouleversant et révoltant, illustre une réalité à laquelle toute patiente peut un jour être confrontée.
    Ce livre participe à la nouvelle réflexion féministe sur la réapropriation par les femmes de leur corps tout au long de leur vie sexuelle (puberté, contraception, avortement, grossesse, accouchement, ménopause, etc.). Il nous éclaire sur les droits de la parturiente et invite
    les professionnels à mener une réflexion éthique et humaniste sur les violences du soin en général et des actes gynécologiques et obstétricaux en particulier, afin que ces pratiques cessent.

  • Gaz du sang ! Chimie ! Iono ! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie aux urgences sans jamais oser le demander, sur un ton humoristique et léger, par l'infirmière qui cartonne sur le web. " Les urgences, c'est pas du House, du George Clooney, du Grey's Anatomy ! " De la pression permanente aux faux bobos, des habitués aux fous rires de fatigue, Caroline Estremo dresse la chronique de sa vie dans un service d'urgences " comme les autres ", dans la lignée de la video Youtube qui l'a fait connaître au grand public. A l'heure où le malaise chez les infirmiers est un sujet brûlant (5 suicides rien qu'à l'été 2016), Caroline Estremo donne à voir sa propre réalité, et révèle les difficultés, les joies et parfois la drôlerie du métier. " - Oui, je viens vous voir car je suis inquiet. J'ai des boutons sur l'ensemble du corps et ça me gratte fortement. - Donc ça manifestement, monsieur, ce sont des boutons de moustique." "Il y a ce moment où tu cours dans tous les sens, tu n'as pas mangé, tu n'as pas bu, t'as la dalle et la vessie pleine. Et puis un jour, tu tombes sur la femme adorable qui te dit 'Heureusement que vous êtes là, vous faites un métier incroyable'. Et cette femme-là, tu la kiffes !"

  • Après LOL est aussi un palindrome et ses 20 000 ex vendus (GFK), voici un petit bijou caustique sur la rhétorique incroyablement inventive et franchement osée des élèves ! Mathilde Levesque s'amuse à passer au crible de la rhétorique le discours de ses élèves. En ressort un petit dictionnaire des figures de style pas piqué des vers, où cohabitent définitions parfaitement académiques et illustrations souvent déjantées... Ainsi le sacrosaint oxymore (l'"obscure clarté" de Corneille) devient une saillie irrésistible attrapée au vol en plein cours : - Non mais c'est pas possible, Kevin, vous êtes vraiment un cancre ! - Peut-être madame, mais un cancre sérieux. De même, le paradoxe impose le respect lorsqu'il est servi avec un aplomb imperturbable par Ali : - Madame mais faut vraiment qu'on sache la différence entre sonnet français et italien, là ? - Evidemment ! C'est très utile, vous verrez. - Ouais ben c'est de l'utile qui sert à rien, quoi. De quoi redonner un sacré coup de jeune aux figures de style, et prouver, s'il en était encore besoin, que la rhétorique est bel et bien pratiquée dans le 93, et de belle manière, s'il vous plaît !

  • L'incroyable destin de Pierre Desproges
    Si tout le monde se souvient de ses bons mots, ses phrases assassines, ses réflexions acides, ses sketchs mordants, on connaît peu ou mal le parcours de Pierre Desproges.
    Comment un fils d'instituteur est-il devenu un amuseur reconnu, à l'immense succès public, qui, trente ans après sa mort, continue d'être lu et apprécié comme peu de gens le sont ? Comment un jeune homme un peu gauche et timide a-t-il réussi à imposer son style contre vents et marées ?
    Dans cette biographie, sa difficile ascension est enfin retracée étape par étape. Avec ses réussites et ses échecs, ses déceptions et ses coups de gueule. Car Desproges n'avait rien d'un béni-oui-oui, ce livre le démontre, et n'avait surtout pas sa (mauvaise) langue dans sa poche. Aussi exigeant pour lui que pour les autres, il s'est souvent heurté à de fortes personnalités et a claqué plus d'une porte...
    Précise et documentée, cette biographie originale est étayée par de nombreux propos de Pierre Desproges. Souvent cocasses, toujours cinglants, parfois désabusés. Ce comique à l'oeil rieur était en fait un solitaire angoissé, jamais dupe des faux semblants, toujours inquiet du comportement de ses semblables. Une forme rare de lucidité. Pierre Desproges était un homme plein de surprises, bonnes ou mauvaises. Jusqu'à mourir d'un mal qu'il n'avait cessé de railler depuis ses débuts...
    Desproges tel qu'en lui-même ressort de ces pages. À la fois attachant et agaçant. Un homme à aimer malgré lui.

  • 16 octobre 1946. À l'issue du procès de Nuremberg, le dignitaire nazi Julius Streicher monte à l'échafaud. Avant d'être pendu, il lance : « Ce sont les Juifs qui vont être contents ! C'est Pourim 1946 ! » Stupeur dans le monde. Qu'a-t-il voulu dire ? Il est établi que Streicher fait référence à une fête juive qui commémore les événements relatés dans un texte biblique vieux de deux mille ans : le « Livre d'Esther ». Mais sa déclaration n'en demeure pas moins énigmatique.

    Ce fait historique avéré est le point de départ du Code d'Esther. Une aventure extraordinaire qui va conduire Bernard Benyamin et Yohan Perez de Nuremberg à Jérusalem, et des banques de Zurich à la prison de Landsberg, où Hitler rédigea Mein Kampf. De rencontres en révélations, ils découvriront que le Livre d'Esther recèle un message secret, et qu'il existe entre l'antique royaume perse et l'Allemagne du IIIe Reich des ressemblances défi ant la raison.



    Cet incroyable scénario, digne des Aventuriers de l'Arche perdue et de Dan Brown, n'a pourtant rien d'une fiction ; tous les faits relatés dans ce livre sont en effet rigoureusement authentiques. Pour percer le « code d'Esther », Bernard Benyamin et Yohan Perez ont mené une longue enquête, interrogé de nombreux érudits juifs et historiens. Au terme de leurs investigations, ils lèvent ici le voile sur la prophétie la plus troublante du XXe siècle.

  • Sur les traces des experts de la police technique et scientifique...

  • Sur les traces du "Sprinter de l'Everest" !
    Marc Batard, le " sprinteur de l'Everest ", qui, le premier au monde, a gravi en 1988 le toit du monde sans oxygène en moins de 24 heures, est le plus rebelle des prodiges. Grimpeur surdoué, aux capacités physiques surhumaines, précurseur génial pour les uns, fou dangereux pour les autres, il a signé des exploits impensables en Himalaya, dans la pure tradition du grand alpinisme solitaire.
    Éternel révolté, écorché vif, il a toujours vécu en marge du système : " J'ai un trop sale caractère, une trop vive colère... ". N'a-t-il pas baptisé " soutien aux SDF " l'incroyable voie qu'il a ouverte en hivernale et en solitaire dans les Drus ? C'est assurément cette colère qui lui a fait franchir les limites des possibilités humaines, autant de revanches sur une jeunesse de doutes, d'humiliations et d'angoisses.
    Ce livre raconte l'histoire de cet anti-héros, ses exploits, mais aussi ses peurs, ses souffrances, et la douleur du renoncement. Il dévoile aussi des aspects peu connus du personnage, ses talents d'artiste-peintre, d'inventeur et ses engagements humanistes.

  • Oui, les hommes politiques mentent. Partant de ce constat, et plutôt que de participer au concert des récriminations ambiantes, Thomas Guénolé nous explique pourquoi et comment ils le font. Dans ce livre pédagogique, il nous explique simplement et clairement que les politiques mentent parce qu'ils ont quelque chose à nous vendre, leur programme, et qu'ils doivent faire face à une concurrence acharnée. Cela étant dit, l'auteur démontrera aussi qu'ils ne mentent pas plus, et pas moins, que le publicitaire qui doit nous vendre des automobiles par exemple. En quelques chapitres courts et percutants il exposera et analysera pour nous les techniques de mensonge les plus utilisées en politique, les illustrera par des exemples tirés de la vie politique récente. A la fin de chaque chapitre, le lecteur pourra vérifier qu'il a compris ce qui précède grâce à des cas pratiques et leur corrigé... Vous ne verrez plus jamais la politique de la même manière !

  • Jean-Louis Trintignant incarne à lui seul une bonne part des riches heures du cinéma Français... et européen. Pourtant, et ce n'est pas là le moindre paradoxe de cet homme, la timidité maladive du jeune Jean-Louis n'était pas un atout pour monter sur les planches ou affronter l'oeil des caméras. C'est ce qui étonne le plus dans ce parcours en tous points exceptionnels, cette volonté inébranlable de jouer la comédie dès que cette vocation s'imposera chez lui, malgré les obstacles, dont cette grande timidité. "Je n'étais pas doué alors j'ai beaucoup travaillé" répète inlassablement Trintignant, dont le lecteur peine à imaginer où se situe exactement ce manque de qualités pour ce métier...
    61 ans de carrière, 137 films et séries tournés, 6 distinctions (dont le prix du meilleur acteur à Cannes pour son rôle dans "Z" de Costa-Gavras et le César du meilleur acteur pour sa composition dans "Amour"), Jean-Louis Trintignant est une histoire du cinéma à lui seul.
    Cette biographie exhaustive, admirative mais pas hagiographique, retrace la vie de ce monstre sacré du cinéma par des séquences thématiques, qui, les unes à la suite des autres, font dérouler sous les yeux du lecteur le film d'une vie incroyable sur les pas d'un acteur aussi généreux dans ses rôles que discret dans la vie.

  • On choisit ses amis, pas sa famille. Celle de François Troukens mène une vie écolo avant l'heure en ces années 1970, en pleine campagne où elle pratique l'agriculture biologique. Il reçoit une bonne éducation, va à l'école et se montre plutôt doué pour la musique. Lecteur compulsif, il n'y a pas la télé à la maison, sa formation intellectuelle est au-dessus de la moyenne. Mais le mode de vie imposé par ses parents fait naitre en lui une frustration, un désir de revanche sociale. À 23 ans, il choisit son camp : il se fait embaucher comme convoyeur de fonds, observe le fonctionnement des choses et réalise, en solo, son premier coup : il détourne l'argent qu'il transporte en faisant croire à un vol.
    C'est le début d'une "carrière" de braqueur qui va aller crescendo et faire de lui l'ennemi public n°1 dans son pays, la Belgique. Intelligent, méticuleux, il prépare ses braquages comme des films avec le souci du moindre détail, et réussit des coups de plus en plus audacieux et lucratifs. Il monte une équipe de braqueurs chevronnés et leurs "exploits" font la une des journaux. Jusqu'au jour où on lui reproche d'avoir ouvert le feu sur un convoyeur de fond qui a dû être amputé de sa jambe blessée.
    Arrêté, il s'évade en 1997 pour échaper à la longue peine qui l'attend et commence une cavale qui durera 7 ans. Arrêté à Paris par l'Antigang en 2004, il est extradé en Belgique où il est condamné à 19 ans de prison.

    Durant sa cavale, François a rencontré des gens du monde de la bande dessinée et du cinéma et même montée une société d'édition. C'est le début d'une rédemption qui le mènera derrière la caméra pour réaliser son premier film, Tueurs, avec Olivier Gourmet et Boulie Lanners qui sortira fin 2017 sur les écrans.

  • Lady Diana, 20 ans déjà
    20 ans déjà !...
    Le 31 août 1997 disparaissait dans un tragique accident de voiture sous le pont de l'Alma à Paris celle que l'on surnommait la Princesse des coeurs. Depuis ce drame fatal, son souvenir est intact et Lady Diana restera sans doute la princesse britannique la plus populaire de l'Histoire.
    Son parcours fut à la fois unique et marqué par un engagement sans précédent pour de grandes causes humanitaires, mais aussi sulfureux avec un divorce qui agita les tabloïds et l'opinion.
    De son mariage à l'âge de 20 ans avec le Prince Charles à son divorce en 1996 en passant par la naissance des princes William et Harry, Diana Spencer, Princesse de Galles, aura non seulement su conquérir le coeur des sujets de la couronne britannique mais aussi exercer une influence sans précédent dans le monde entier.
    Cette biographie sensible et richement documentée constitue un témoignage unique sur cette figure royale emblématique. Un ouvrage indispensable qui décode aussi "l'héritage" laissé par Diana au terme d'une vie trop tôt brisée dans un tunnel parisien

  • La voie du pirate... Xavier Niel est avant tout l'homme qui a inventé la Freebox, en 2002. Une première mondiale ! Avec elle, l'Internet coule dans les foyers comme l'eau du robinet, avec un prix fixe pour une consommation illimitée. Le reste suivra : la télévision, le téléphone, la VOD, les jeux en ligne... Le lancement a été chaotique, mais le succès fulgurant. Cela a permis à Free d'imposer sa technologie, son réseau, son tempo et de semer pour un temps ses concurrents. Mais qui est Xavier Niel ? Voici le récit d'une aventure incroyable, celle d'un gamin de Créteil devenu milliardaire, d'un rebel mis à l'écart par l'establishment qui tutoie aujourd'hui les puissants. Depuis son coup de tête de septembre 2000 en Californie, "On va faire la box nous-mêmes", jusqu'à l'arrivée dans le mobile et l'école 42, le rachat du Monde et de L'Obs, les investissements dans les start-up et les télécom, la folle réussite d'Illiad, sa holding de tête, Xavier Niel a bâti en une décennie un empire des médias et de l'internet et une fortune non moins importante. C'est sur ce parcours incroyable, ses réussites et ses zones d'ombre, que nous entrainent les auteurs au fil des chapitres de ce qui ressemble fort à la saga d'un ado renfermé et n'aimant pas l'école devenu un tycoon des médias et de la communication.

  • Qui sont-elles ? Tantôt des courtisanes, des confidentes et des compagnes, d'un soir ou d'un mois. Tantôt, des gourgandines de passage, des maitresses attitrées ou leurs premières conseillères. Or toutes ces femmes ont une seule chose en commun, leur métier de journalistes. Depuis les premières heures de la Cinquième République, elles sont ainsi une lignée à avoir franchi les grilles de l'Elysée, comme celles d'un square d'arrondissement, dont elles ont séduits leurs différents locataires, tombés comme des mouches.

    Romanesques, burlesques, grivoises et parfois surréalistes, les anecdotes qui peuplent cet ouvrage éclairent d'un jour particulier la fonction présidentielle. Et dressent un portrait parfois décapant des relations entre la politique et une génération d'amazones venues de la presse écrite ou de l'audiovisuel, qui ont marqué à leur manière la « petite » histoire de ce palais.

  • Olympia Alberti est partie sur les traces de Mère Teresa, de Rathfarnham (Irlande) à Darjeeling, en passant par Calcutta et ses bidonvilles, pour comprendre qui fut cette figure d'amour d'une grande spiritualité aussi laïque que religieuse.
    Le centenaire de la naissance de Mère Teresa sera célébré en août 2010. En quoi Mère Teresa est-elle différente, si pauvre parmi les pauvres, si démunie et à la fois si étincelante? Que sait-on du cheminement d'apprendre et d'aimer, en nous? Nous savons si peu de nous-mêmes, nous savons encore moins de ce qui construit le différent de nous. Comme nous manquons d'amour pour l'essentiel. Comme nous nous aimons mal ! Oui, les sages ont raison, nous sommes notre pire ennemi.
    Alors, en essayant de suivre et de saisir comment on devient une Mère Teresa, une petite bonne femme têtue de bonté et d'amour, de courage et d'altruisme, de persévérance et d'abnégation, on va l'accompagner, cette âme immense, dans sa vie, sa vie de tous les jours. Pour comprendre. Pour apprendre. Pour aimer.

  • Un petit guide ultra simple pour en finir avec les fautes de français ! Par le Dr Julaud, spécialiste ès mots douloureux ! 16,95 euros
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Voilà ce qui pourrait fort bien apparaître comme la devise de notre belle langue française...
    Et bien Jean-Joseph Julaud vous propose de retourner cette devise comme une chaussette dans ce petit guide inédit : Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
    La langue française peut être apprivoisée à condition de savoir comment la prendre : avec ces 10 règles à connaître scrupuleusement, faites la ronronner en toutes circonstances ! Finies les fautes d'orthographe et les constructions chaotiques de grammaire : faites le point une bonne fois pour toutes en vous concentrant sur l'essentiel, et soyez enfin sûr de vous en français !

  • Enquête sur un homme de l'ombre...
    Dmitri Ribolovlev est l'un des personnages les plus puissants de la planète. Dans l'ombre de nos dirigeants, cet oligarque russe à la réputation sulfureuse ne cesse de faire trembler les relations internationales, la finance mondiale ou encore le marché de l'art ! Mais qui est-il vraiment ? D'où provient son énorme fortune qu'il gère d'une main de fer ? Comment parvient-il à surmonter les affaires dans lesquels il est impliqué ?
    Des confins de l'Oural à l'île de Chypre, en passant par Genève, le Rocher de Monaco ou encore les tarmacs des aéroports américains pendant la dernière campagne présidentielle de Donald Trump, Renaud Revel livre ici une enquête minutieuse sur un homme aussi insaisissable qu'intriguant. Ressources minières, oeuvres d'art, club de foot, investissements immobiliers, activités bancaires, finance internationale et bien sûr diplomatie... " Rybo " est sur tous les fronts, à tel point qu'une simple de ses décisions est capable à tout moment de bouleverser l'ordre international...

  • Un cartel nommé Daech est une enquête minutieuse sur le fonctionnement opérationnel de l'État islamique. Par le récit inédit d'opérations de commandos, les portraits exclusifs de fidèles de l'organisation chargés d'opérations de contrebande de pétrole ou d'objets d'art pillés, ce livre montre comment Daech s'enracine au-delà de ses enclaves territoriales. En s'arrêtant sur des noms et profils d'agents clandestins, trafiquants de drogues, d'armes ou de personnes qui sont recherchés par les services secrets du monde entier, le livre s'attache à décrypter des faits jamais révélés.
    Les hommes du drapeau noir ont organisé une industrie du crime au service d'objectifs idéologiques. Des pratiques criminelles alliées à une stratégie plus extrême et plus tentaculaire que ses prédécesseurs djihadistes d'al-Qaeda. Avec un recrutement de masse et des institutions hiérarchisées, l'organisation a professionnalisé le terrorisme international. Une menace née de la rencontre entre des groupes djihadistes criminels, des services secrets de dictatures arabes déchues, des petits délinquants de banlieues et de l'Internet. Une créature mutante qui ne peut être détruite par des bombes. Un défi d'un tout nouveau genre pour les services de sécurité occidentaux.
    Cette enquête sur les méthodes et les objectifs de l'État Islamique s'appuie sur des documents inédits de l'EI, des témoignages de ses membres, des archives secrètes américaines ainsi que les fiches intégrales des renseignements libyens sur le djihadisme. Un décodage de la stratégie de la nébuleuse islamiste pour comprendre comment le groupe s'est assuré de survivre à la perte des territoires conquis et esquisser des solutions pour lutter contre une organisation en perpétuelle mutation.

  • Depuis toujours, les hommes pensent que des forces obscures sont à l'oeuvre, qu'elles agissent dans le plus grand secret pour contrôler tous les leviers du pouvoir et décider ainsi du destin de l'humanité à leur seul avantage. La théorie du complot a toujours existé et ses traces les plus anciennes remontent au XVIIème siècle. Mais ce sont deux événements majeurs qui ont cependant donné aux complots supposés et à leurs adorateurs, les complotistes, leur visibilité actuelle : les attentats du 11 septembre 2001 à New York, et internet. L'ampleur du drame du World Trade Center, les questions qui l'ont entouré, ont nourri toutes les spéculations, même les plus louofoques, et internet leur a permis de faire le tour de la terre en quelques heures seulement et d'être disponibles pour tous. Nicolas Chevassus-au-Louis décrypte pour nous cette "paranoïa" très répandue, et au travers d'exemples concrets (attentat de Boston, accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge entre autres), il nous explique les forces qui sont à la manoeuvre, leurs croyances, et leur manière de s'emparer de l'actualité pour nourrir leur théorie et leurs fantasmes. En conclusion, il s'interroge avec nous : et si l'affaire des écoutes géantes de la NSA donnait finalement raison à la théorie du complot ?

  • Homère et Virgile ont tant à nous apprendre...
    La réforme du collège proposée par l'actuel gouvernement et les menaces qu'elle fait peser sur les Humanités sont incompréhensibles ! Pourquoi s'acharner à défaire ce qui permet encore à beaucoup d'exclus de la culture de se distinguer ? Comment comprendre que le besoin d'école et d'égalité soient aujourd'hui devenus contradictoires ? Lorsque nous rabotons ainsi l'enseignement des langues anciennes, sommes nous conscients de ce à quoi nous renonçons ? Et pourquoi se couper de cet héritage toujours vif ? Comment le faire vivre dans l'esprit des jeunes générations ? Peut-il aider à combattre les attendus d'une société toujours plus prisonnière des tyrannies de l'actualité et de la rentabilité ?
    Cet essai est un plaidoyer pour les Humanités au service de l'humanité qui est en chacun de nous. On y apprend comment L'Eneide de Virgile parle de nos migrants modernes, comment le coup de boule de Zidane se comprend au-delà du match, comment Nietzsche défend une haute idée de l'enseignement des langues anciennes, et comment le mathématicien Poincaré vient à la rescousse des enseignants de lettres classiques. À travers le récit d'un parcours personnel qui n'est ni celui d'un enseignant ni celui d'un partisan, l'auteur entend défendre et faire partager son goût pour les Humanités.

  • Le cinéma a trouvé Lino Ventura, au sens le plus strict du terme. Catcheur professionnel, le hasard d'une rencontre décide de son destin. Son rôle dans le film à succès Touchez pas au grisbi, où il donne la réplique à Jean Gabin, lancera la carrière cinématographique de celui qui n'était pas encore acteur, le monstre sacré du cinéma français. Lino Ventura aura une des trajectoires les plus abouties du cinéma français des années 60, 70 et 80, durant lesquelles il tournera 75 films avec les plus grands réalisateurs de son époque, jusqu'à devenir une vedette, pour ne pas dire une star, mot qu'il détestait. Les Tontons flingueurs, L'Aventure c'est l'aventure, La Gifle, L'Emmerdeur, pour ne citer qu'eux, seront des succès au box-office.
    Dans cette biographie extrêmement documentée, sous la plume chaleureuse de Philippe Durant, Lino Ventura apparait tel qu'en lui-même : discret, pudique, d'une exigence folle sur un plateau de tournage, toujours en recherche de la justesse de ton, de la vérité du jeu. Le parcours hors norme du gamin des quartiers populaires de Parme, devenu une vedette de cinéma au pays de Molière, apparait alors dans toute sa splendeur et toute sa cohérence.
    En fin connaisseur du parcours de Lino, Philippe Durant ne nous cache rien de la vie, des vies, de Ventura.

  • Pour ne pas louper la révolution digitale !
    Leur vitrine, c'est l'écran d'un smartphone, on les appelle plateforme ou application. En mettant l'expérience client au coeur de leur dispositif, en utilisant toutes les avancées de la technologie numérique pour nous séduire, ces nouveaux entrants bouleversent en profondeur des pans entiers de notre économie. Ils savent tout de nous et de nos habitudes, piochent même directement dans notre compte en banque sans que cela nous gêne. Ces start-up du numérique n'existaient pas il y a 10 ans, valent plusieurs milliards de dollars, et inventent les codes de la consommation de demain.
    Comment les entreprises traditionnelles sont-elles en train de se remettre en cause de peur de se faire " ubériser " ? Que font elles pour renouer le contact avec leurs clients et leur proposer un service mieux adapté à la Génération 20/20, ces " digital natives " qui auront 20 ans en 2020 et ont toujours connu un monde connecté ? Peut-on s'inspirer des méthodes de ces entreprises qui s'adaptent naturellement à un client hyper connecté, qui a complètement intégré le digital dans sa vie ? Les robots sont-ils en passe de remplacer les humains grâce aux progrès de l'intelligence artificielle ? Les " 9 tendances du client " décrites dans " Service gagnant ", ont-elles évolué ? Quelles nouvelles tendances sont apparues depuis ?
    Autant de questions auxquelles mes différentes rencontres me permettent d'apporter un début de réponse. Cette nouvelle génération d'entrepreneurs communique avec passion, fraîcheur et détermination son obsession de la satisfaction du client et m'a redonné un coup de jeune : ils créent, inventent et imaginent des solutions nouvelles face à un client toujours aussi soucieux de gagner du temps et d'en avoir pour son argent.
    Bienvenue dans l'économie 3.0.

  • « L´enfer, c´est les autres », fait dire Sartre à l´un des personnages de Huis clos.



    Est-ce vrai ? L´ouverture à autrui représente-t-elle une menace ? Ou bien une chance, un enrichissement, pour un individu, un pays ? En un mot, « les autres » : enfer ou paradis ? Et pourquoi cette question se pose-t-elle aujourd´hui avec autant d´acuité ?
    Dans cet échange clair, ouvert et sans complaisance, Malek Chebel et Christian Godin renouvellent le genre du dialogue philosophique. Empruntant de nombreux exemples à l´histoire, à l´actualité et à la vie quotidienne, ils discutent librement de questions aussi essentielles que l´identité, l´amour, les droits de l´homme, la laïcité, la liberté, le racisme, la religion, l´immigration ou le terrorisme. Au fil de cet entretien vivifiant se détachent la nécessité et l´urgence, pour nos sociétés modernes, de fonder un nouveau pacte reposant sur une double exigence : la responsabilité individuelle et le respect d´autrui.

  • La franc-maçonnerie loin des idées reçues...
    La franc-maçonnerie descend-elle des templiers ? A-t-elle organisée la Révolution française ? Est-ce que les francs-maçons ont comploté pour détruire l'église catholique ? Est-ce que les lois de la République sont débatues dans les loges maçonniques avant d'être adoptées par l'Assemblée nationale ? Quelle est la signification des symboles maçonniques qui ornent jusqu'aux frontons des bâtiments publics ? Autant d'énigmes, de légendes, d'idées reçues, et même de mensonges, qui sont abordés et expliqués dans ce livre. Ces énigmes suivent l'histoire de la franc-maçonnerie, des corporations de métiers du Moyen-âge jusqu'à l'influence supposée ou réelle des francs-maçons sur la politique aujourd'hui. Le lecteur y découvrira l'origine des idées reçues véhiculées de tout temps sur la franc-maçonnerie mais aussi la réalité du vécu des francs-maçons au sein des loges.
    Dans cette deuxième édition, l'auteur a corrigé et mis à jour le texte, avec en particulier l'ajout d'un texte sur la franc-maçonnerie et la politique aujourd'hui, et celui d'un chapitre intitulé "Devenir franc-maçon" pour répondre aux questions souvent posées par le public sur ce sujet.

  • Épuisé par les dérives de ses joueurs, de ses clubs et de ses institutions, le plus beau jeu du monde est aujourd'hui défiguré par son incomparable popularité. L'arrêt Bosman, permettant aux clubs d'engager autant de joueurs européens qu'ils le souhaitent, l'irrésistible ascension des droits télévisés, en ont été l'acte fondateur, entraînant l'augmentation du salaire des joueurs dans d'hallucinantes proportions. La Coupe du monde dégage des milliards d'euros de profits, les pays souhaitant l'organiser sont prêts à toutes les compromissions pour en obtenir l'organisation. Voilà où en est le ciel du football. Désespérément noir. Dans le même temps, FIFA et UEFA s'opposent mortellement au nom du pouvoir. La chute de Michel Platini en est un symbole : arrivé au sommet de l'UEFA avec l'aide de Sepp Blatter, il est tombé à cause de lui.
    En France, il y a plus de trente ans que le football se traîne dans la boue : détournements de fonds, caisses noires, présidents de clubs en prison, matchs et arbitres achetés, comptes truqués, agents malhonnêtes... Comment s'étonner ensuite d'assister aux dérives des joueurs ? De Knysna à la sextape de Valbuena, de Ribery-Zahia à Benzema en passant par Domenech et les insultes d'Anelka, le football français est champion du monde. du scandale. Sous le ciel du football mondial, ce n'est pas mieux : clubs endettés, dopage, corruption, évasion fiscale, chantage, racisme, détournements de fonds, tous les coups sont permis ! Là aussi, rien que du noir et peu d'espérance.
    À désespérer de tout ? Peut-être, s'il n'existait quelques beaux destins auxquels nous avons envie de croire. Ainsi, dans le sud de la France, brille, à la tête de la plus jeune équipe d'Europe, un ancien enfant perdu qui pourfend le noir du ciel. Et nous rappelle qu'on ne peut se passer des étoiles.
     

empty