Saint-remi

  • Le grand moyen de la prière

    Alphonse de Liguori

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    "Pour obtenir le salut éternel et toutes les grâces que nous désirons de Dieu. oeuvre théologique et ascétique de grande utilité pour toute catégorie de personnes. DIVISÉE EN DEUX PARTIES: -Dans la première Partie on traite de la nécessité, de l'efficacité et des conditions de la prière. -Dans la deuxième Partie on démontre que la grâce de la prière est donnée à tous, et on y traitera du mode d'agir ordinaire de la grâce."

  • Il y a une manière de penser et d'écrire propre à Chesterton et inimitable, qui mériterait un qualificatif à part et parfaitement reconnaissable : une profondeur si naturelle qu'elle est légère sous la plume, un mordant sans équivoque mais toujours charitable ; surtout un sens aigu du mal, de la fausseté, du mensonge, de l'hérésie, de tout ce qui fait le tartuffe. Avec cela toute les vertus que le français populaire ou savant a retiré du latin ferum ; fier, féroce et farouche, c'est la même chose.

  • Ce qui m'a été le plus sensible, c'est l'allégresse de nos curés de campagne. Ah les braves gens ! Quelles nobles lettres ! Chez eux il y avait du contentement patriotique du plébéien, du gars vaillant que l'habit qu'il porte empêche de répondre, que la charité chrétienne décide facilement à pardonner mais qui trouve déshonorante pour son pays cette incessante, cette perpétuelle, cette avilissante attaque contre des êtres faibles

  • "Pour confirmer la vérité de son enseignement, le Christ déploiera son Pouvoir Miraculeux. Les prodiges, qui, à son commandement, éclateront de toutes parts, feront voir et sentir qu'il possède toute puissance sur la terre et dans les cieux.

  • "La porte s'ouvrit et Françoise regarda : elle vit un abîme si profond, si épouvantable, d'où s'échappaient des cris si affreux et des odeurs si insupportables, que depuis elle n'en pouvait parler sans que son sang se glaçât dans ses veines. L'enfer lui apparut divisé en trois régions, l'une supérieure, l'autre inférieure, l'autre intermédiaire. Les tourments étaient plus graves dans la région inférieure que dans les deux autres. Dans la région supérieure sont placés les Juifs qui, à leur opiniâtreté près, vécurent exempts de grands crimes ; ceux des chrétiens qui négligèrent la confession pendant la vie et en furent pri-vés à la mort."

  • Un livre où la jeune fille apprendrait à connaître « les traits permanents » du monde masculin, pourrait lui être de réelle utilité pour la réussite de son futur foyer. Chacun sait combien à cette réussite se trouvent liés indissolublement outre le bonheur des époux eux-mêmes, celui de leurs enfants et, de surcroît, leur fidélité conjugale et l'intégrité de leur vie chrétienne. Telles sont les raisons qui nous ont déterminés à écrire ce livre sur la psychologie des jeunes gens ; notre but est de rendre service aux jeunes filles pour leur vie d'aujourd'hui et de demain.

  • Depuis le 1er siècle jusqu'à nos jours, traduites des actes les plus anciens et des auteurs contemporains, complétées par un grand nombre de notes historiques. Tome I : Ier siècle du christianisme en France. Tome II : 2ème et 3ème siècle du christianisme en France. Tome III : 3ème et 4ème siècle du christianisme en France. Tome IV : 4ème et 5ème siècle du christianisme en France. Tome V : 5ème siècle du christianisme en France. Tome VI : 6ème siècle du christianisme en France. Tome VII : 6ème et 7ème siècle du christianisme en France. Tome VIII : 7ème siècle et supplément au 5ème siècle du christianisme en France. Tome IX : 8ème siècle, supplément au 6ème siècle et 9ème siècle du christianisme en France.

  • Le prophete daniel

    Jean de Monléon

    • Saint-remi
    • 28 Mai 2008

    Les histoires que le Saint-Esprit a voulu révéler à travers la conquête de la Terre Promise par Josué, puis par les gouvernements successifs des Juges, et les interventions des prophètes comme Daniel, sont souvent surprenantes. Mais lorsque l'on découvre le sens prophétique et mystique de chacun de ces faits, on y admire la Puissance de la Providence qui dispose chacun des actes des hommes en vue de l'Incarnation du Messie, Notre Seigneur Jésus-Christ. Entrez dans la compréhension de la Sainte-Ecriture à la lumière des pères de l'Eglise, si admirablement exposée par Dom de Monléon.

  • La conjuration antichrétienne

    Henri Delassus

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    Le temple maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Eglise catholique. Mgr Delassus dévoile tout le plan visant à édifier la République Universelle et une nouvelle religion humanitariste qui en serait le ciment. Livre très rare, essentiel pour comprendre les évènements que nous vivons.

  • Histoire populaire de l'église

    Emmanuel Barbier

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    « Je suis la vigne, vous êtes les branches. Vous ne pouvez rien faire sans moi », dit le Maître unique, le Roi et Chef unique, le Médiateur unique. Écoutons l'abbé Barbier : -« Or, l'Église est humaine, et, par conséquent, tributaire des épreuves de l'humanité ; mais elle est divine, et, à cause de cela, plus forte dans sa faiblesse que toutes les forces du monde. L'Église est Humaine : chacun de ses membres demeure soumis aux lois de cette humanité déchue, enclin aux passions, exposé aux assauts de l'enfer, capable des plus grandes fautes, mais aussi, aidé de la grâce, faire bon usage de sa volonté.

  • L'année liturgique

    Prosper Gueranger

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    Le Chef-d'oeuvre du théologien-liturgiste le plus éminent du 19ème siècle. Chaque volume est comme un missel, permettant de vivre la liturgie de l'année au quotidien, tout en s'instruisant de la vie des saints. Prières du matin, prières du soir et autres dévotions adaptées à chaque temps liturgique. De nombreuses instructions spirituelles et vies de saints pour nourrir notre méditation quotidienne. Un des meilleurs livres pour une piété solide.

  • -« Il est dit dans l'Écriture que « l'ennemi n'aura été enchaîné que pour un temps ». Blessé par le talon de la Femme, il attendait son jour. - « Il ne dépendait pourtant que de la puissance chrétienne des premiers temps et du Moyen-âge de donner le coup de grâce au peuple déchu, car il était faible alors, sans défense et à sa merci, mais elle a préféré suivre l'enseignement des Pères - tel saint Augustin - et lui faire grâce, car le peuple déchu avait pour se défendre les promesses formelles de perennité. C'était pour la théologie un précieux témoignage vivant du Christ à travers les âges. De là cette singulière charité de ces siècles où la foi régna.

  • Capital et propriété

    Emmanuel Malynski

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    - « L'ennemi est la « morale » talmudique qui a cette supériorité matérialiste sur la morale évangélique qu'elle ne brusque pas les instincts, elle ne violente pas la nature sensuelle, vaniteuse et cupide de ses fidèles sans scrupule. »

  • Saint Thomas d'Aquin

    Gilbert Keith Chesterton

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    « LUTHER brûla en public la Summa Theologica, et toutes les oeuvres de SAINT THOMAS D'AQUIN, comme quelqu'un qui ne voulait pas qu'on sût que le treizième siècle fut un siècle de progrès social. La Renaissance, en revanche, fut une reculade voulue par quelques rares intellectuels, qui se vautraient parmi les vieilles idoles antiques. « Chez SAINT THOMAS, le philosophe - le philosophe de la PHILOSOPHIA PERENNIS -, est resté fidèle à son premier amour - à son coup de foudre : il a reconnu du prime coup d'oeil le caractère réel des choses : il a dissipé ensuite les doutes obsédants que suscite continuellement la nature de ces choses.

  • Le tiers-ordre de st François d'Assise

    De Segur

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    "Mgr de Ségur nous parle ici du grand passé de l'Europe chrétienne. "" Je dédie cet opuscule à toutes les personnes chrétiennes qui nourrissent de vagues préjugés Combien y a-t-il de gens qui sachent nettement ce que c'est qu'un Tiers-Ordre ? Ils oublient ou ils ignorent que le bon Père saint François a institué son troisième Ordre pour toutes les personnes pieuses, quelles qu'elles soient. « Quoi qu'il en soit, je ferai remarquer a priori qu'un chrétien ne peut, sans manquer de respect à l'Église, regarder d'un mauvais oeil une institution qu'elle approuve hautement. «Quarante Souverains-Pontifes et deux Conciles oecuméniques, centre trentre-quatre Empereurs et Rois ont tenu le même langage, louant, bénissant le Tiers- Ordre de saint François d'Assise. En un mot les Tiers-Ordre est à la sainte Eglise ce qu'est la Franc-Maçonnerie à l'ennemi impie et ténébreux de l'Europe chrétienne » (pp. 322. sq. passim.)"

  • "Quant à la liberté de penser, il n'y a pas de doute qu'elle est "la loyale et virile affirmation du vrai"; en revanche, la libre-pensée est ignorance de l'esprit, déloyauté du coeur et faiblesse de la volonté.; elle est le droit de ne penser plus (p.136)...Nous affirmons que l'homme, par cela seul qu'il est doué d'intelligence et de volonté est fait pour la vérité, comme dit Bossuet : « l'homme est fait pour l'être, non pour le néant (72). » Au contraire, on est libre-penseur parce qu'on nie, parce qu'on ne voit pas la vérité ; cela parce que des passions insoumises obscurcissent l'atmosphère de l'intelligence ; et si nos passions sont insoumises c'est parce que nous n'avons pas la volonté de renoncer aux imbéciles jouissances qu'elles nous offrent. » (pp. 207, sq.)

  • Le mariage

    J.-M.-L Monsabre

    • Saint-remi
    • 8 Juin 2015

    A la demande de nombreux fidèles et ecclésiastiques, le père Monsabré a rassemblé en un ouvrage ses conférences de carême de 1887 sur le mariage. Deux parties articulent cet exposé : La sainteté du mariage, l'amour pur et fidèle. En épilogue, l'auteur décrit le type de l'épouse et de la mère chrétienne. Tous les aspects du mariage sont abordés, appuyés sur la doctrine la plus pure et le zèle d'un missionnaire. Un excellent cadeau de mariage.

empty