L'Europe carolingienne, 714-888

L'Europe carolingienne, 714-888

À propos

Nouvelle présentationÀ l'aube du IXe siècle, une grande partie de l'Europe occidentale est sous la domination d'une puissante famille de l'aristocratie franque qui a réussi à s'emparer de la royauté : les Carolingiens. Charlemagne fait partie de ceux qu'on considère comme les précurseurs de la construction européenne. Pourtant, l'Europe carolingienne est bien différente de celle que nous connaissons aujourd'hui. Cet ouvrage a pour but de s'interroger sur les dimensions européennes de l'Empire carolingien. Il offre à la fois une synthèse des événements, une description des différentes parties de l'Empire et une réflexion sur les domaines qui font l'unité de l'Europe à l'époque carolingienne : le christianisme, la culture des élites et les réseaux formés par les familles de l'aristocratie. Enfin, il permet d'entrer en contact avec des textes variés et représentatifs de l'époque et de s'initier à l'exercice du commentaire de document.Geneviève Bührer-Thierry, agrégée d'histoire, maître de conférences à l'université de Marne-La-Vallée. Analyse et synthèse : Charles Martel et l'extension de la puissance des Carolingiens (714-741). Pépin le Bref, le fondateur de la dynastie (741-768). Charlemagne et la construction de l'Empire carolingien (768-814). Louis le Pieux ou comment conserver l'Empire chrétien (814-840). Les fils de Louis le Pieux et l'émergence de royaumes spécifiques (840-877). Les derniers Carolingiens face à la montée en puissance de l'aristocratie (877-888). Une Europe chrétienne. Une première culture européenne. Une Europe de l'aristocratie. Entre Loire et Rhin : le centre politique et économique de l'Europe carolingienne. Royaumes périphériques, marches et frontières. Documents et méthodes : La propagande carolingienne : l'invention des rois fainéants. L'Empire carolingien en paix. Un programme de réforme institutionnelle à la fin du règne de Charlemagne. Monastères et immunité dans l'Empire carolingien. Le règlement de la succession de Louis le Pieux. Le régime de la confraternité. La politique de christianisation à l'Est. La fin de l'Empire carolingien. Repères et outils : chronologie. Généalogie des Carolingiens. Glossaire. Bibliographie. Index.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782200252557

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    301 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Geneviève Bührer-Thierry

GENEVIÈVE BÜHRER-THIERRY, ancienne élève de l'École Normale Supérieure de Saint-Cloud, agrégée d'Histoire, est actuellement professeur d'Histoire du Moyen Age à l'université Paris-Est-Marne la Vallée où elle dirige le laboratoire de recherches « Analyse Comparée des Pouvoirs ». ÿElle est spécialiste du monde franc et germanique du haut Moyen Age, ses travaux portent sur le pouvoir des évêques, sur le rôle des femmes, sur la construction des territoires et les échanges culturels aux frontières. Elle est aussi directeur de la revue Médiévales.

empty