Je suis le carnet de Dora Maar

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Je suis le carnet de Dora Maar

Il était resté glissé dans la poche intérieure du vieil étui en cuir acheté sur Internet. Un tout petit répertoire, comme ceux vendus avec les recharges annuelles des agendas, daté de 1951. A : Aragon. B : Breton, Brassaï, Braque, Balthus... J'ai feuilleté avec sidération ces pages un peu jaunies. C : Cocteau, Chagall... E : Éluard... G : Giacometti... À chaque fois, leur numéro de téléphone, souvent une adresse. L : Lacan... P : Ponge, Poulenc... Vingt pages où s'alignent les plus grands artistes de l'après-guerre. Qui pouvait bien connaître et frayer parmi ces génies du xxe siècle ? Il m'a fallu trois mois pour savoir que j'avais en main le carnet de Dora Maar. Il m'a fallu deux ans pour faire parler ce répertoire, comprendre la place de chacun dans sa vie et son carnet d'adresses, et approcher le mystère et les secrets de la « femme qui pleure ». Dora Maar, la grande photographe qui se donne à Picasso, puis, détruite par la passion, la peintre recluse qui s'abandonne à Dieu. Et dans son sillage, renaît un Paris où les amis s'appellent Balthus, Éluard, Leiris ou Noailles.   B.B.

  • EAN 9782234083608
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 336 Pages
  • Longueur 22 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 434 g
  • Distributeur Hachette

Rayon(s) : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Essais / Réflexions / Ecrits sur la peinture

Broché
empty