La vie n'est pas une marchandise

La vie n'est pas une marchandise

À propos

Jusqu'aux années 1980, seuls les déposants et les examinateurs d'une demande de brevet, ainsi que leurs avocats, se préoccupaient de la propriété intellectuelle des inventions, alors essentiellement des machines et des produits chimiques. Deux événements ont transformé la question des brevets en un enjeu politique crucial. le premier a été la décision de la cour suprême des etats-unis de traiter la vie comme une invention et, par conséquent, de permettre à l'office des brevets de ce pays d'accorder des brevets sur le vivant. le second a été l'insertion par les etats-unis des droits de propriété intellectuelle (dpi) dans l'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (gatt). Les brevets sur les formes de vie découlant de la biotechnologie ont engendré des conflits d'ordre moral, écologique, économique et politique. très souvent, ce sont le savoir indigène et les innovations traditionnelles qui font l'objet de ces brevets détenus par des multinationales. ces brevets servent de mécanisme de contrôle aussi bien des matières premières que des marchés du tiers-monde.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences & Techniques > Généralités sur la science > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782708236912

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    180 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

empty