Un jeu d'enfant ; la philosophie

Un jeu d'enfant ; la philosophie (préface)

Résumé

«  La thèse qui traverse ce vieux livre comme une note continue est d'une simplicité redoutable  : la perte du sens est un gain de présence. Pour le dire autrement  : l'immanence (à laquelle on reproche d'ôter sa lumière et son génie au monde) est en réalité une source d'extase, et tout le savoir accumulé ne vaut que s'il a pour effet d'augmenter la vie en aiguisant nos sens. Le monde est tout entier tout ce qu'il est. Dieu n'est que l'autre nom de l'existence. Le réel n'est pas là pour nous faire plaisir. Nous y sommes en exil. Mais le désarroi est fertile, l'amour est plus fort quand il ne connaît pas sa cause, et une coïncidence est plus belle quand on renonce à y voir un signe du destin... J'ai vécu le moment où les notes accumulées et disposées apparemment au hasard, découvrent la nécessité qui les ordonne. Alors je persiste et contresigne  : si faible soit-il, ce livre n'a aucune raison d'être, mais il mérite d'exister.  »

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782818505601
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 240 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 196 g
  • Distributeur Hachette

Raphaël Enthoven

Raphaël Enthoven enseigne la philosophie autant que possible, sur toutes les estrades qu'on lui prête. Le goût de transmettre lui vient (entre autres) des cours de Jacques Darriulat dont il fut l'élève en hypokhâgne.

empty